Skip to content

OHL opprime et licencie. réadmission de Angel !!

une demande de soutien à une lutte de compagnons espagnol de madrid contre le licenciement d’un compagnon à OHL :

Le 9 Octobre, sous le faux prétexte de mauvaise performance, l’entreprise de nettoyage des rues OHL, détenue par Villar Mir et externalisé par la Mairie de Madrid, décide de congédier notre camarade Angel Elena. Angel avait 10 ans de travail sans problèmes, et pendant les mois d’Août et une grande partie de Septembre il était en vacances et en absence de travail pour cause de maladie, donc depuis que le changement de sous-traitant a eu lieu fin Juillet, il semble difficile que la nouvelle entreprise ait eu le temps d’évaluer le travail du camarade.

Après une rencontre avec la Direction des Ressources Humaines des patrons, nous comprenons que l’entreprise va juste essayer de faire taire notre lutte avec de l’argent. Un vrai scandale que nous n’allons pas accepter. Nous leur avons communiqué que la seule solution est la réintégration.

Quelques semaines après le licenciement de Angel, les services de nettoyage de Madrid commencent une grève contre la menace juridique annoncée par OHL et du reste des sous-traitants, de licencier 1400 travailleurs et de réduire les salaires pour le reste de l’ordre de 40% entre autres décisions. après lequel est conclu un accord, de notre point de vue très négatif pour les travailleurs, avec 45 jours de suspension de travail et de salaire, gel des salaires pour les 4 prochaines années, et la destruction d’emplois qui deviennent libre du fait de départ à la retraite. Les Bureaucrates syndicaux CCOO, UGT et la CGT ont signé cela avec les entreprises et condamné plus de 350 travailleurs déjà licenciés.

Nous voulons montrer à Villar Mir, propriétaire OHL, le riche qui oppresse et licencie, et les politiciens ici à Madrid, Ana Botella et toute sa tribu de voleurs, qui savaient que les nouveaux sous-traitants allaient licencier un grand nombre de travailleurs, que ce conflit ne fait que commencer, que les actions pourront s’étendre à l’étranger, et que l’AIT ne tolérera pas un abus de ce genre contre un camarade et ne cessera pas de lutter tant qu’ils ne le réintégreront pas à son emploi. Parce que nous ne négocions pas les conditions de transition, nous irons dans ce conflit jusqu’à la réintégration de notre camarade !

CNT SOV madrid

http://sovmadrid.cnt.es/noticia/contin%C3%BAa-la-acci%C3%B3n-directa-contra-ohl-%C2%A1angel-readmisi%C3%B3n

http://sovmadrid.cnt.es/noticia/la-internacional-anarcosindicalista-contra-ohl

 

vous pouvez participer à cette lutte en envoyant un email de protestation ici :  [email protected]