Skip to content

Solidarité avec CNT Zamora contre les licenciements à ALSTOM

Non à la fermeture d’Alstom Wind en Espagne, non aux licenciements.

La multinationale ALSTOM prétend être le leader mondial en production d’infrastructures, transmission d’énergie et transports ferroviaires. Il paraît aussi qu’elle veut être dans le top sur la liste des entreprises qui ferment en Espagne.

Le 26 février 2013 la multinationale française ALSTOM annonce la fermeture de ses usines de la Section Wind en Espagne dédiées à la production d’aérogénérateurs et de leurs maintenances.

Le plan de restructuration prévoit l’élimination de 373 postes de travail, qui affecte 3 usines de production : deux à Somoza (La Corogne), une à Coreses (Zamora) où la CNT a une section syndicale, licenciements à Buñuel (Navarra), sur les équipes de maintenance dans les parcs éoliens et dans les bureaux centraux à Barcelone.

Ne permettons aucune fermeture et aucun licenciement. Les travailleurs, nous ne sommes pas une marchandise à user et ensuite jeter. Nous pouvons ensemble stopper cette barbarie et, tôt ou tard, nous pourrons transformer ce système qui nous humilie, méprise, licencie, nous achète, nous vend, nous use, nous jette … pour être enfin libres.

Face à cette répression du patronat mondialement. Solidarité et entraide des travailleurs à échelle internationale.

Non aux fermetures d’Alstom Wind en Espagne.
Solidarité contre les licenciements

http://cntaitzamora.blogspot.fr/
Local S.O.V. CNT AIT Zamora
[email protected]

—-

La multinationale Alstom a l’intention de licencier 373 salariés et fermer trois usines en Espagne.
Appel à la solidarité internationale.

Société française Alstom est un leader mondial de la production d’ infrastructure et de transmission electrique et de transport ferroviaire. La société est divisée en cinq secteurs: les systèmes générateurs de turbo, les services environnementaux, les transports et l’industrie maritime. Alstom est présent dans environ 100 pays et en Espagne depuis 1989 impliqués dans les domaines de la production et transmission d’énergie et du transport ferroviaire à travers le pays.
En 2007, Alstom acquiert l’entreprise espagnole de l’énergie renouvelable Ecotecnia SL avec technologie breveté installations de production et la création d’éolienne d’Alstom.

Alstom éolienne en Espagne se compose du centre technologique global recherche et développement à Barcelone, l’usine de turbines à Buñuel (Navarre), les tours de construction d’installations de chaudière à Coreses (Zamora), deux usines de composants électriques dans As Somozas (A Corunha), et la maintenance de parcs éoliens.

Dans le monde, la société dispose de nombreux contrats (Brésil, Canada, Turquie, Finlande, Argentine, etc …) ce qui rapporte des milliards de bénéfices même en ces temps de crise économique. Alors que se construit de nouvelles centrales éoliennes, d’autres se ferment. Ils affirment que les travailleurs assument avec résignation être des marchandises jetables.

Nous croyons que la solidarité entre les travailleurs est la meilleure arme dont nous disposons contre ces abusive et prédatrice multinationale qui méprisent les travailleurs dans le seul but de profit.

Nous devons nous rappeler que cette société reçoit des contrats du gouvernement qui sont payés avec nos impôts, recoivent des prestations, des revenus et des taxes et des privilèges sociaux pour mettre en œuvre leurs affaires, mais quand les vents de l’évolution du marché, ils récoltent les avantages et s’en vont quitter le chômage, la désindustrialisation,
la migration et la pauvreté. Alstom prétend être une multinationale impliquée dans les questions sociales, économiques et environnementales dans les collectivités où elle exerce ses activités, et un plan pour laisser sur le bord de l’abîme l’une des provinces les plus pauvres d’Europe et la plus désindustrialisé de l’Espagne (Zamora), personnes âgées, le manque de débouchés pour les jeunes et qui survit sur ​​l’agriculture de plus en plus décadente et de l’élevage.

Les entreprises transnationales comme Alstom sévit comme ils leur plaît avec la bénédiction des États et des marchés, nous devons donc agir et intervenir n’importe où dans le monde où vous faites des affaires, et de montrer que les travailleurs d’Alstom et la société en général, n’ acceptent pas cette nouvelle humiliation.

Nous appelons à la solidarité internationale pour dénoncer ce mal endémique provoquée par le système capitaliste, qui permet de sauvages inégalités sociales dans le monde et asservit des millions de personnes sur les salaires pour permettre à la classe économique, les politiciens, les banquiers et belliciste de continuer à vivre avec tous ses privilèges.
Il est temps de s’organiser et de construire la société pour les personnes et non pour les marchés et leurs bénéficiaires.

Nous vous demandons votre soutien et solidarité montrant votre rejet des fermetures et des licenciements que Alstom vise. Partout dans le monde où Alstom est présent, il doit trouver une réponse organisée des travailleurs.

Contre l’attaque du capitalisme mondial, la solidarité internationale et la lutte.

CNT-AIT- Zamora

http://cntaitzamora.blogspot.fr/